Dans le contexte de la pandémie COVID-19 et à la demande de la Région Auvergne – Rhône-Alpes, la soixantaine de robots de téléprésence déployés dans les lycées du territoire régional  a été mobilisée afin d’être mise à disposition des EHPAD ou résidences séniors. Retour sur ce dispositif inédit, exigeant organisation et réactivité, mis en oeuvre par Awabot.

1. Mobiliser les Robots Lycéens

Première étape de ce dispositif solidaire au service du lien social : récupérer les kits de téléprésence mobile répartis dans les lycées du territoire.  Dès reprise, chaque appareil est alors testé, puis désinfecté et déposé à la porte de chaque EHPAD ayant donné son accord pour accueillir un dispositif. La connectivité 4G multi-opérateurs est fournie afin d’éviter toute complexité liée aux réseaux des établissements.

2. Mettre en service les dispositifs de téléprésence dans les EHPAD

Commence alors la phase de “mise en service”. Notre équipe a mis en place des processus de déploiement spécifiques pour les établissements (livraison dans le respect des mesures sanitaires, test de connectivité 4G réalisés à distance, puis mise à disposition auprès des familles), ainsi qu’une procédure d’accompagnement de chaque personne souhaitant rendre visite à un résident : tout d’abord, la mise en ligne d’une page d’accueil dédiée, expliquant les étapes pour accéder au dispositif, et proposant un accompagnement pour ceux qui le souhaitent grâce à une assistance en ligne disponible sur la page. Puis, le téléchargement de l’application nécessaire à l’utilisation des robots sur leur ordinateur personnel et enfin, le test préalable sur un robot de test basé à Lyon, de manière à s’assurer du respect des prérequis techniques des utilisateurs. Ainsi, chaque nouvel utilisateur a pu se familiariser avec la solution avant de se connecter pour sa visite en EHPAD. Cela a également permis au personnel de se concentrer essentiellement sur le lien entre les familles et les résidents et d’éviter la gestion de problèmes techniques, traités en amont par nos équipes.

3. Diversifier les usages du dispositif

Imaginé dans un premier temps pour la visite des familles, certaines équipes ont depuis diversifié les usages en connectant des animateurs musicaux, des représentants religieux ou encore des bénévoles souhaitant tenir compagnie aux personnes isolées et maintenir une stimulation cognitive. Certains salariés en télétravail ont également pu maintenir le lien avec les résidents durant cette période de confinement.

ILS EN ONT PARLÉ