La première édition du congrès de l’Entreprise du Futur a lieu en ce moment même à Lyon. Joël de Rosnay, conseiller de la présidente d’Universcience et ancien Directeur de la Prospective et de l’Évaluation de la Cité des Sciences et de l’Industrie de la Villette, a ouvert la matinée par une conférence dans laquelle il a décrit l’Entreprise de 2030, pour laquelle la téléprésence mobile se dessine comme un levier de performance incontournable.

« Les clients et usagers créent la valeur ajoutée »

The Big Oxmox advised her not to do so, because there were thousands of bad Commas, wild Question Marks and devious Semikoli, but the Little Blind Text didn’t listen. She packed her seven versalia, put her initial into the belt and made herself on the way. When she reached the first hills of the Italic Mountains, she had a last view back on the skyline of her hometown Bookmarksgrove, the headline of Alphabet Village and the subline of her own road, the Line Lane. Pityful a rethoric question ran over her cheek, then she continued her way. On her way she met a copy.

Pour Joël de Rosnay, l’écosystème de l’entreprise contribue à créer de la valeur et favorise un système innovant permettant d’atteindre « l’innovation ». Ainsi, il lui faut s’ouvrir à une dynamique transversale de travail en réseau pour faciliter le transfert de compétences.

« L’entreprise sera une coopérative d’indépendants »

Là encore, la notion de réseau sera fondamentale pour permettre aux managers de gérer leurs ressources : Joël de Rosnay a d’ailleurs évoqué les « managers augmentés » qui devront apprendre à intégrer du mieux possible les travailleurs nomades et fédérer les équipes distribuées aux quatre coins de France, voire du globe !

« Une infinie possibilité d’activités à distance grâce aux différents supports numériques »

Selon Joël de Rosnay, le « télétravail » ou « travail à domicile » est déjà dépassé : la variété des supports numériques implique une infinie possibilité d’activités à distance.

 

Ainsi, pour le prospectiviste,  le plus grand défi de l’Entreprise 2030 est le suivant : s’affranchir du temps et de l’espace pour collaborer, tout en favorisant la qualité du lien humain ! Et quoi de mieux que la téléprésence mobile pour permettre la mise en réseau de toutes les parties prenantes de l’entreprise et placer l’humain au cœur de l’échange ?

En se connectant au robot BEAM, l’utilisateur se rend disponible immédiatement où il veut, quand il veut, même à l’autre bout du monde, et peut alors échanger avec ses interlocuteurs en toute mobilité. Il devient hypermobile, « augmenté » du pouvoir d’ubiquité. Le système de présence à distance BEAM retranscrit ses messages verbaux et non-verbaux à travers un écran et des haut-parleurs, pour un échange avec ses collaborateurs fidèle à la réalité. Grâce à ce supplément d’expression que représente la mobilité, la téléprésence mobile BEAM s’inscrit finalement comme le dernier degré virtuel avant la véritable présence humaine.