Fiacre Wilson, étudiant en actuariat : « BEAM permet d’aller à la rencontre des interlocuteurs, comme si l’on y était. »

Fin novembre, les étudiants en actuariat de l’Université internationale de Rabat, en partenariat avec l’Institut de Science Financière et d’Assurances de Lyon, ont pu rencontrer des recruteurs français sans se déplacer. Depuis le Maroc, ils ont utilisé le robot de téléprésence Beam+ afin de s’entretenir et d’interagir avec des professionnels en vue de décrocher une opportunité.

Martial, Ayoub, Ali et Fiacre Wilson, étudiants à l’UIR, se sont prêtés à une expérience insolite : s’entretenir avec des professionnels français du domaine de l’actuariat via le robot de téléprésence Beam+.

« Par rapport à un Skype, la mobilité est un vrai plus ! »

« Nous sommes à la recherche d’un stage ou d’un contrat en alternance. Notre université, en partenariat avec l’ISFA de Lyon, nous a donné l’opportunité de rencontrer des recruteurs français en nous proposant de beamer.  Comme pour un entretien classique, nous éprouvions du stress mais le côté ludique du robot de téléprésence a permis d’amoindrir la pression et de se sentir à l’aise avec un réel sentiment de présence.

La prise en main du robot a été assez simple : nous jouons à des jeux vidéo et l’expérience de pilotage de Beam+ est assez similaire. Par rapport à un Skype, la mobilité est un vrai plus : BEAM permet d’aller à la rencontre des interlocuteurs, comme si l’on y était. Il y a parfois eu de légers soucis de connexion, mais ils n’ont pas nui aux échanges qui ont été formidables. », explique Fiacre Wilson.

 

« Avec le mouvement, la prise de contact est plus directe qu’une vidéoconférence classique »

Côté recruteur, Jérôme VUARIER, Responsable Gestion des risques chez Axeria Prévoyance, a lui aussi apprécié l’aspect ludique de cet entretien pas comme les autres : « Au premier abord, j’ai trouvé bizarre et rigolo de voir ces étudiants se déplacer de bureau en bureau. Au final, utiliser ce genre de dispositif permet aussi aux candidats de se démarquer et je pense qu’entre la vidéo et la réalité, il y a peu de différences. D’autant qu’avec le mouvement, la prise de contact est plus directe qu’une vidéoconférence classique.

Pour nous, recruteurs, c’est aussi un moyen de rencontrer de nouvelles personnes, auxquelles nous ne pourrions avoir accès en raison des distances géographiques. »

 

Nouvel outil de recrutement, les robots de téléprésence mobile BEAM font fi des distances et frontières pour élargir le champ des rencontres professionnelles.

Si vous souhaitez vous aussi beamer avec le robot de téléprésence le plus performant du marché, réservez votre session d’essai.

ET AUSSI :